BOS.

BOS.

Apprentissage du bonheur (Gérard Forche)

Lorsque, pour la première fois, je rencontre l’oeuvre de Bos, je suis immédiatement enthousiasmé, stupéfait par la puérilité à la fois intacte et perfectionnée du trait. Une candeur, une joie de la découverte saisissante, communicative, prodigieusement orchestrée, mise à disposition de l’émotion et de l’intelligence.

« La vie est belle » et Bos nous le prouve avec une apparente simplicité, justesse et un génie déconcertant… patent! La vie serait construite dans l’unique but de nous rassembler dans un émerveillement, une contemplation fusionnelle, où le sourire de chacun participerait à la signature de cette gigantesque oeuvre collective. 

 

 
[slide-anything id=’1092′]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu