fourmy

Bérénice FOURMY

[highlight]l’artiste présente ses œuvres dans la Galerie 377 – plan du parcours[/highlight]

 

Spécialisée dans les peintures murales médiévales au cours d’ études d’histoire de l’art, les images sacrées ont nourri mon goût pour la sobriété, la pureté et la douceur des lignes.
La force et l’émotion qui émanent de cette rencontre avec ces œuvres ont été révélateurs d’un besoin d’essayer de les transmettre à mon tour. C’est avec la terre, que je façonne depuis presque mon plus jeune âge, que j’ai trouvé mon mode d’expression.
Mes sculptures sont mises en lumière par un procédé d’enfumage et de patines. Mon travail actuel s’est en effet éloigné des techniques de céramique où l’émail prédomine, pour retourner à la vérité de la terre nue.
Le bois flotté (comme les autres éléments naturels associés) et la terre cuite réussissent un équilibre entre simplicité, élégance et retenue. Ce bois brut, façonné par le temps et la nature, récupéré au cours d’une balade sur une plage, le long d’un fleuve, inspire à lui seul quantité d’émotions, de rêves, de voyages. Ils vont résonner et être racontés par les personnages finement modelés, dans un contraste harmonieux.

Bérénice Fourmy, NOV'Art - parcours d'art de Villevêque
série les Silencieuses, terre cuite enfumée et patinée sur bois flotté

 

[button link= »http://berenicefourmy.wix.com/ceramique »]site internet de l’artiste[/button]
deletre

Jean DELÊTRE

[highlight]l’artiste présente ses œuvres dans la Galerie 377 – plan du parcours[/highlight]

 

A treize ans et demi je commençais une formation de peintre en bâtiments. J’ai exercé cette profession en tant qu’artisan jusqu’en 1998. Parallèlement mon premier contact avec la peinture (artistique) fut en 1975. Pratiqué en tant que loisir, j’ai cherché pendant plusieurs années mon mode d’expression. Je fus attiré par une technique particulière … la peinture sur verre.
Après avoir réalisé un certain nombre d’œuvres je décidais vers 1995 de revenir à la toile. Depuis 1998 Je me consacre désormais totalement à cette passion.
Mes thèmes se situent dans un imaginaire où l’humour et la dérision se côtoient, au travers de personnages qui, sous des gestes quotidiens, évoluent entre rêves et réalité. Un souci du détail accompagne ces scènes hautes en couleurs. Un figuratif qui nous entraîne dans notre univers intérieur.

Jean Delêtre, NOV'Art - parcours d'art de Villevêque
Leurres à la minute près, 92×73 cm, huile sur toile

 

[button link= »http://www.artec01.com/07accueil.htm »]site internet de l’artiste[/button]
kervevan

Jean-Yves KERVÉVAN

[highlight]l’artiste présente ses œuvres dans la Galerie 377 – plan du parcours[/highlight]

 

Jean-Yves Kervévan a étudié le dessin et la sculpture aux Beaux-Arts de Paris. Passionné de modelage, il façonne personnages et décors en diverses matières et les photographie. Ses images réalisées pour l’illustration de romans français et étrangers (littérature fantastique) seront souvent façonnées ainsi.
Il réalise des portraits et des figurines, notamment en Para-BD et développe parallèlement des travaux personnels en dessin, peinture, sculpture et photographie.

« Ma démarche est celle de mes bêtes à pattes. Elles vont de l’avant sans connaître leur destination, se jouent tant bien que mal de leur centre de gravité.
Soumises à je ne sais quelles pensées trop élastiques, elles allongent leurs foulées et déambulent en tous sens.
Elles trébuchent parfois, chutent… mais ne se laissent pas abattre pour autant.
Elles se relèvent un peu chancelantes.
Ainsi dressées, aux environs de nulle part, elles incarnent la pause palpitante de l’immobilité.
N’y tenant plus, curieuses, elles esquissent un mouvement, un nouveau premier pas de ce côté-ci puis un autre de ce côté-là.
Elles marchent alors à tâtons, boitant par jeu et laissent au hasard des empreintes dans leur sillage… »

Jea-Yves KERVEVAN, NOV'Art parcours d'art de Villevêque
« l’oeuf qui marche », 35x40x15cm
[button link= »https://kervevan.wordpress.com/ »]site de l’artiste[/button]
nep

NEP-

[highlight]l’artiste présente ses œuvres dans la Glaerie 377 – plan du parcours[/highlight]

 

NEP- est la signature et l’expression plastique de Guillaume Paul-Loubière, installé à Tours en Indre et loire.
Elastique, captivé par le dessin aléatoire, il cherche à s’égarer mais pas trop tout de même. Comme un jeu de jambes, sa pratique est instinctive et s’affronte avec intensité de sorte que chaque réalisation devient un combat. Il aime marcher sur son trait, le rendre déroutant, pour avoir cette sensation qu’il lui échappe et ainsi mieux le toucher.
Son écriture fixe des portraits déstructurés, à la fois poétiques, truculents et turbulents où chaos et douceur se mélangent de façon troublante, comme si rien ne pouvait s’isoler ou presque.
NEP- entretient une relation particulière avec son support et ses outils qui changent selon ses envies et besoins dans un souci de réappropriation et de détournement. En couleur et en noir et blanc, il nous invite dans son univers, en propulsant nos sens dans une légèreté et dans une profondeur troublée de paradoxes.
Des gribouillages infiniment délectables qui vous fixent, se et vous questionnent. A vous de voir…

Pierre Fratissier

nep, NOv'Art - parcours d'art de Villevêque
Prompt au silence sous décibels, 20x20cm, technique mixte, carton

[button link= »http://www.nep-aarts.com/index.html »]site de l’artiste[/button]

morea

Anne MOREA

[highlight]l’artiste présente ses œuvres dans le parc du château – plan du parcours[/highlight]

 

Mon travail est une manière d’écrire des histoires avec la peinture, la gravure, le métal et les installations, mais aussi une situation de recherche, en posant un regard sur notre monde. C’est un va et vient entre la matérialité, des traces de vies, et un univers qui m’est proche, la nature et le paysage. Intervenir dans le paysage est un plaisir, une passion.
J’ai commencé à travailler la découpe du métal en 2009 avec les des petits arbres en cuivre plié ; puis en 2010, dans le cadre d’Arts et Chapelle en Anjou, j’ai réalisé dans la Chapelle de Sorge, une installation « la rencontre « composée d’une dizaine de silhouettes en métal de personnes habitants à proximité de la Chapelle.
Fixer l’ombre d’une personne sur le métal, c’est vouloir garder trace de la rencontre d’un instant, c’est figer l’immatérialité, l’immortaliser. De la lumière, nait l’ombre de chaque individu, avec leur propre identité, de silhouette au contour précis de l’impalpable, c’est une rencontre privilégiée avec un temps suspendu. La tôle se rouille, vit par sa matière et continue son évolution avec le temps.
Ainsi, parallèlement à la peinture, je continue ce travail d’installation, notamment en 2014 lors de l’exposition au Château du Lude.
Je voulais apporter un regard contemporain dans le parc du Château du Lude, pour faire dialoguer les pièces très anciennes (Vase Médicis, Médaillon renaissance sur la façade du château etc. …) et mon travail. Ainsi, j’ai créé diverses pièces dont les vases Médicis rouge et l’installation du troupeau de moutons.
Les moutons sont très présents au Château du Lude, sur les grands vases, en médaillons sur la façade du Château, et dans une partie du parc.
Le parc du Château de Villevêque reçoit ces pièces qui vont dialoguer avec le vent, les arbres et les visiteurs.

Anne Morea
Juin 2015

Anne Morea, NOV'Art - parcours d'art de Villevêque
Vase Médicis, 220x160cm, métal découpé, peinture laquée

 

[button link= »http://annemorea.com/ »]site de l’artiste[/button]
matter

Pierre MATTER

“ J’aurais voulu être un artiste… ”

[highlight]Cet artiste présente ses œuvres dans L’engrenage et dans le parc du château – plan du parcours[/highlight]

Pierre Matter, lui aurait voulu être astrophysicien, il est devenu artiste !!! En empruntant des chemins de traverses, peinture, bande dessinée, bas-reliefs entre autres, il a découvert l’univers du métal.
Et c’est en martelant, soudant, meulant, qu’il exprime sa vision d’un monde si particulier.
Entre Jules Verne et Metropolis, Jodorowsky et Bilal, ses créatures fantastiques émergent.
Pièces de métal industrielles récupérées, à qui il redonne une seconde vie, se mêlent au cuivre, inox, laiton et bronze pour se transformer en taureau, baleine, femme ou bateau, toujours hybrides, presque possibles…
Même ses bébés, pas tout à fait innocents, participent de ce monde imaginaire, où machines, technologie font corps avec le vivant.
La force de Pierre Matter : ses sculptures semblent “naturelles” tant il nous fait oublier les rouages et pistons qui composent son bestiaire.
On s’attendrait presque à les voir quitter leur socle pour se fondre dans la foule et retrouver leurs pairs…

Pierre Matter, NOV'Art - parcours d'art de Villevêque

 

[button link= »http://www.pierrematter.fr/ »]site de l’artiste[/button]
doare

Yves DOARÉ

[highlight]cet artiste présente ses œuvres dans L’engrenage – plan du parcours[/highlight]

 

Depuis les magnifiques gravures traitées dans la tradition qui l’ont placé d’emblée parmi les meilleurs, aux gravures sur bois et peintures actuelles, le parcours d’Yves Doaré se simplifie, va vers l’essentiel. Parti du chaos et du foisonnement des formes, en passant par la théâtralisation et la parodie des comics, les œuvres récentes qu’il nous confie pour l’exposition prennent sources dans le corps et sa sublimation. Corps à corps, corps maltraités, vampirisés, le peintre nous révèle des créatures siamoises, des lutteurs en action, des ventres ouverts par un chirurgien obsédé par ce que renferme l’humain. Les œuvres d’Yves Doaré ne sont jamais aussi simples qu’elles paraissent : qu’il revisite les classiques d’une manière comique et iconoclaste ou fasse appel aux philosophes grecs, le peintre accompagne chaque toile de ses recherches intellectuelles.
Ses grandes gravures sur bois rythmées par le blanc et le noir, sont d’une autre nature, plus construites, elles sont comme resserrées autour de leur sujet pour en exprimer la quintessence.

Yves DOARE, NOV'Art - parcours d'art de Villevêque
Prolongement, 114×146 cm, acrylique sur toile, 2015

 

[button link= »http://www.yves-doare.com/ »]site de l’artiste[/button]

 

mediation

Visites du parcours NOV’Art

[highlight]Rens. et réservation : 06 76 29 73 66 / tarif : 3 €[/highlight]

Des visites accompagnées par des artistes ou des médiateurs, vous sont proposées pour découvrir en détail les oeuvres exposées.
– le 18 juillet, de 17h à 19h : visite du parcours NOV’Art, commentée par un médiateur,
– le 8 août, de 17h à 19h : « Nos échappées belles » – parcours NOV’Art, art et vin. Visite
du parcours d’art accompagnée par l’artiste Anne-Marie Donaint Bonave.